En psychiatrie

Une prise en charge graduée et coordonnée : de la proximité aux soins spécialisés
La plupart des services publics de psychiatrie sont sectorisés. Tous les départements français sont divisés en zones géographiques appelées « secteurs » (pour environ 70 000 habitants). Pour chaque secteur, une même équipe assure tous les soins psychiatriques, la prévention et la réinsertion sociale, pour la population habitant dans cette zone. C’est-à-dire que, selon le lieu de résidence, une équipe de santé mentale est à disposition près du domicile, en cas de besoin.
Chaque secteur de psychiatrie dispose de plusieurs lieux de soins : centre médico-psychologique (CMP), centre d’accueil thérapeutique à temps partiel (CATTP), hôpital de jour (HDJ), centre de crise, foyer de post-cure, consultation spécialisée et unité d’hospitalisation.

Le centre-médico-psychologique (CMP) est le lieu d’accueil incontournable pour la prise en charge.
Pour rencontrer un médecin psychiatre ou pédopsychiatre, toute personne peut s’adresser au Centre Médico-Psychologique le plus proche de son domicile. Au CMP, les patients sont dispensés d’avancer les frais médicaux. La première évaluation est réalisée par un(e) infirmier(ère) qui oriente, si nécessaire, vers un médecin psychiatre. Celui travaille en lien avec une équipe pluri professionnelle, composée d’infirmiers, d’assistantes sociales, de psychologues, de secrétaires médicales, et d’autres professionnels spécialisés.

En cas d’urgence, les services d’accueil et d’urgence des hôpitaux, les centres d’accueil et de crise ou le Centre Psychiatrie d’Orientation et d’Accueil, accueillent les personnes dont l’état de santé nécessite une intervention rapide. Ils sont en lien avec les services publics de psychiatrie pour assurer la continuité de la prise en charge.

Des soins spécialisés sont proposés sur indication médicale. Le médecin psychiatrie ou pédopsychiatre peut ainsi prescrire des thérapies spécifiques comme une thérapie familiale, une thérapie comportementale et cognitive, une thérapie analytique, ou orienter vers une consultation spécialisée (troubles du comportement alimentaire, aide à la parentalité…). Ces consultations sont accessibles uniquement sur indication médicale après une évaluation au CMP. Le GHT dispose également de plusieurs unités d’hospitalisation au long cours.

Pour connaître les coordonnées des Centres Médico-Psychologiques ou des structures d’urgence parisiens, cliquez sur la carte interactive en page d’accueil.