Bannière du GHT Paris

3 questions au : Docteur Philippe Montariol, Chef du Pôle Soins Somatiques

3 questions au : Docteur Philippe Montariol, Chef du Pôle Soins Somatiques

 

Pourquoi les soins somatiques jouent-ils paradoxalement un rôle clé en psychiatrie ?

Dr. Montariol : La prise en charge somatique des patients souffrant de troubles psychiques est un réel problème de santé publique. En effet, les patients meurent 10 à 20 ans plus tôt que la population générale, en raison de facteurs de risque parfaitement identifiés, inhérents à la maladie, au malade, aux comorbidités ou encore à l’iatrogénie.

Le développement d’une médecine de liaison constitue ainsi une aide précieuse pour les psychiatres. Soutenue par les autorités, elle est également plébiscitée par les usagers et leurs familles.

 

En quoi la constitution d’un pôle soins somatiques facilitera le suivi des patients en lien avec les services cliniques ?

Dr. M : La constitution du pôle somatique du GHT présente plusieurs avantages :

  • La convergence des intérêts pour une meilleure efficience.
  • La confrontation des expériences.
  • L’amélioration de l’accessibilité aux soins grâce aux partenariats dans le cadre du parcours global.
  • Le développement de la communication sur le territoire.
  • La réalisation de travaux de recherche avec des cohortes de dimension significative.
  • Le renforcement des liens avec la Faculté et la formation d’un plus grand nombre d’internes.
  • L’obtention de financements.

 

Quels sont les projets prioritaires du Pôle soins somatiques ?

Dr. M : Nos projets prioritaires intégrés au projet médical partagé du GHT sont :

La finalisation de la mise en œuvre d’une astreinte téléphonique 24h/24 sur le GHT.

Le déploiement du dispositif « psysom » pour la prise en charge somatique des patients en ambulatoire adossé à un programme d’éducation thérapeutique.

La création d’un hôpital de jour somatique au sein du site Cabanis ouvert sur l’extérieur, afin de proposer un accès à un ensemble d’examens et consultations spécialisées facilitant le parcours des patients atteints d’handicap.

Les services et les unités fonctionnelles du pôle accueillant d’ores et déjà un interne, nous envisageons à plus long terme, de recevoir des externes dans le cadre de l’universitarisation.

Le pôle somatique se veut ainsi au service des patients et de leurs aidants tout en respectant les pratiques de chacun. Il présente également un intérêt stratégique puisqu’il favorise par sa portée l’accessibilité aux soins des patients, intégrant la spécificité du suivi somatique en santé mentale et développant la recherche, l’enseignement et la communication.

 

A noter

Le GHT Paris psychiatrie & neurosciences vous donne rendez-vous le lundi 12 novembre 2018 au Ministère de la Santé pour le colloqué « Qualité de vie, rétablissement : un projet de santé global. La nécessaire alliance somatique et psychiatrique dans le parcours de soins », organisé en association avec l’ANP3SM.