Bannière du GHT Paris

37 logements mis à disposition des personnes atteintes de troubles mentaux pour faciliter l’insertion et l’autonomie

Le 5 novembre a été signé le protocole d’accord « santé mentale et logement » en présence de François Ravier, Préfet de Paris, Anne Souyris, adjointe à la maire de Paris chargée de la santé, Jean-Luc Chassaniol, Directeur du GHT Paris psychiatrie et neurosciences, Anne Seznec, Déléguée départementale adjointe, ARS Ile-de-France, Stéphane Bettiol, Directeur Général Adjoint Paris Habitat, des élus et représentants des arrondissements concernés (11e,17e et 19e), ainsi que de tous les acteurs impliqués.

Trente nouveaux logements sont mis à disposition grâce à la mobilisation des contingents de logements sociaux de la Ville et de la Préfecture, pour atteindre un total de trente-sept logements dans les 11ème, 17ème et 19ème arrondissements.

Les personnes bénéficiaires sont des adultes en situation de grande vulnérabilité, suivis par les secteurs de psychiatrie des arrondissements. Ils présentent des troubles psychiatriques en phase de stabilisation mais qui entravent leur capacité à vivre sans accompagnement dans un logement autonome.

A cette occasion, Jean-Luc Chassaniol a souligné que ce partenariat était « plus qu’une convention, c’est en quelque sorte un contrat social qui s’élabore ici, chacun exerçant dans son domaine de compétences une action concourant à la réduction des inégalités de santé et à la définition d’un vivre ensemble[…] Ce protocole d’accord souligne l’importance, au-delà de la communauté de valeurs qui nous réunit aujourd’hui, des réalisations concrètes et opérationnelles construites ensemble» avant d’ajouter que «l’accompagnement des personnes atteintes de pathologies mentales constitue un exercice exigeant qui met autour de la table des acteurs avec des missions, des fonctionnements et des cultures professionnelles variés. »

La signature de cette convention a eu lieu dans le cadre d’un colloque « psychiatrie & logement » pluri-partenaires organisé par la Ville de Paris et piloté par le pôle Santé mentale & résilience. Le nombre de logements mis à disposition est conséquent, dans des arrondissements particulièrement marqués par les problèmes d’accès et de maintien dans un domicile. Les 37 logements font partie d’un dispositif expérimental soumis à évaluation d’ici à 2020. Conformément aux ambitions de la convention-cadre qui lie le GHT (futur GHU Paris) à la Ville, cette initiative a vocation à être élargie. A cette fin, le GHT Paris a mis en place un groupe de pilotage « logement accompagné ».

Les signataires de la convention : l’Agence Régionale de Santé Île-de-France, la Ville de Paris, la Mairie du 11ème, la Mairie du 17ème, la Mairie du 19ème, l’EPS Maison-Blanche/GHT Paris psychiatrie &neurosciences, les Hôpitaux de Saint-Maurice, l’AORIF, Paris-Habitat, l’I3F, l’association Œuvre Falret.