Bannière du GHT Paris

Le Musée Delacroix ouvre ses portes aux unités mères-bébés du GHT Paris

Au sein du GHT Paris, nombreux sont les services et les professionnels impliqués dans des activités thérapeutiques convoquant l’art sous toutes ses formes. L’art aide à se libérer, à se reconnecter aux sens, à reconquérir sa place dans la cité, voire à développer un talent facteur de rétablissement.
Grâce à la loi du 11 février 2005, dite de l’égalité des chances, une série de mesures a été votée qui vise à inclure tout individu dans la cité. Des dispositifs ont été créés en particulier dans le domaine culturel visant à « rendre accessible les œuvres capitales de l’humanité » selon les termes de Malraux.

C’est dans ce cadre que le GHT Paris formalise actuellement un partenariat construit et pérenne avec un acteur culturel de renommée mondiale : Le Louvre. Grâce à un travail associant accompagnateurs hospitaliers et référents du musée, alliant sensibilisation, initiation et formation, plusieurs espaces de rencontres seront proposés : visites-conférences, visites-ateliers, visites autonomes, exposition délocalisée, mallette sensorielle, reproductions d’œuvres…

Cette collaboration unique va se concrétiser au travers de deux initiatives impliquant le musée Delacroix et, d’une part, les équipes du secteur G28 adultes (Avron) et d’autre part les unités mères-bébés du GHT Paris.

Situé au cœur de Paris dans l’ancien appartement du peintre Eugène Delacroix au 6 rue de Fürstenberg dans le 6ème arrondissement, le musée Delacroix est un lieu unique, rattaché au Louvre depuis 2003. Maison de création et lieu de mémoire, il est un véritable hommage à l’artiste par les plus grands artistes des années 1920 – Maurice Denis, Paul Signac, Édouard Vuillard, Ker-Xavier Roussel et témoigne de l’admiration qu’ils portèrent au peintre et à son œuvre. La collection du musée rassemble plus d’un millier d’œuvres depuis sa fondation en 1932 : œuvres de Delacroix, peintures, dessins, estampes, manuscrits et objets ayant appartenus à l’artiste.

L’équipe du Louvre a rencontré les divers acteurs des deux services pilotes de ce partenariat ; en pédopsychiatrie ce sont les équipes des unités mères-bébé du GHT Paris (Pomme et Grain-d’Aile) qui sont concernées.

Trois visites seront organisées :

23 Octobre : première visite maman/bébé (appropriation du lieu).

Visite d’une heure pour les mamans, leur bébé et les soignants : cette première rencontre sera fondamentale car elle permettra aux patients de s’approprier le lieu, de l’apprivoiser.
Dominique de Font Réaux, conservatrice du Musée, mènera la visite, parlera du lieu, des œuvres de Delacroix.

6 novembre : découverte multi sensorielle du tableau de l’éducation de la vierge.

Cette deuxième rencontre attisera la curiosité des visiteurs et développera leur capacité d’imagination.
Michel Lo Monaco, animateur de la Mission Démocratisation culturelle et action territoriale du Musée du Louvre, fera découvrir une œuvre sans la montrer.
Il utilisera les sons, les goûts, les odeurs pour rendre vie à l’œuvre. Chacun imaginera leur œuvre en fonction de ce qu’il ressent, avant de découvrir le tableau original.

18 décembre : échanges et appropriation autour d’une œuvre par les mamans et leur bébé.

Cette démarche repose sur un travail préliminaire d’appropriation réciproque entre les correspondants du Louvre et les équipes hospitalières. Il s’agit de se familiariser avec un environnement nouveau et souvent méconnu ou inconnu pour les publics accueillis et de sensibiliser les professionnels concernés à la médiation artistique. Autant d’enjeux permettant de jeter les bases d’une coopération complète et inspirante avec Le Louvre.