Consulter le projet médical et le projet soignant du GHT Paris

Le GHT Paris Psychiatrie & neurosciences créé en juillet dernier remplace la Communauté hospitalière de territoire au sein de laquelle trois établissements membres oeuvrent depuis plusieurs années pour proposer une offre de soins graduée, lisible, et accessible aux 2 millions de parisiens. Toutes les spécialités relevant des pathologies psychiatriques sont concernées, qu’il s’agisse des troubles liés à la dépression, à la schizophrénie, aux comportements alimentaires, aux addictions, ou, grâce au pôle Neuro Sainte-Anne, des maladies du système nerveux. Le projet médical et le projet de soins et socio-éducatif du GHT Paris, élaborés par plus d’une douzaine de groupes de travail pluri-professionnels au cours de l’année, organisent ces activités autour de 72 propositions.
L’accessibilité des soins, le développement de la recherche, le décloisonnement des interventions avec le social et le médico-social ou le renforcement des droits des patients, tant dans le champ de la santé mentale que des neurosciences représentent autant de défis que le GHT Paris entend relever.

>> Télécharger le projet médical et le projet soignant du GHT Paris <<

Un GHT doté d’une offre de soins plurielle et complémentaire
Les établissements partenaires assurent l’ensemble de l’activité de psychiatrie adulte de proximité et couvrent 7 des 12 secteurs infanto-juvéniles. Le secteur constitue donc naturellement le socle et le premier niveau pour répondre aux missions de soins, de diagnostic et de prévention en psychiatrie et santé mentale, et un important chapitre du projet médical et soignant y est consacré. Pour mémoire, 84% des patients du GHT Paris sont exclusivement suivis en ambulatoire, et 71% d’entre eux le sont au sein des Centres médico-psychologiques. Les patients, en fonction de leurs besoins, peuvent ensuite être orientés vers des soins spécialisés (thérapies et évaluations spécialisées, addictologie, pathologies résistantes…). Plusieurs propositions sont donc destinées à une meilleure inscription de l’offre de proximité du GHT Paris dans son territoire et à la définition de parcours patients en fonction des multiples consultations de recours ou spécifiques disponibles.
Le dispositif parisien des urgences psychiatriques est aussi essentiellement animé par le GHT Paris qui intervient dans les SAU de l’APHP, au sein du CPOA et dans des Centres d’Accueil et de crise, concourant tous à apporter une réponse graduée et multipartite à la permanence des soins, qui fait l’objet de plusieurs axes de travail.
La présence au sein du même Groupement d’activités d’excellence en psychiatrie et neurosciences permet en outre de développer les interfaces et synergies entre les spécialités. Le pôle Neuro-Sainte-Anne, qui reçoit 4600 patients par an et se positionne comme un site de pointe du Sud francilien dans toutes les filières neuro-orientées occupe une place déterminante dans le projet médical. Le pôle initiant un ambitieux programme de reconstruction et de réorganisation d’ici à 2022, plusieurs pistes collaboratives ont été définies dans le Projet Médical Partagé (PMP), en matière de modernisation des équipements et de recours à la télémédecine, de recherche translationnelle, de partenariats d’aval pour offrir au patient un continuum complet de prise en charge. Autre projet phare : l’ouverture d’un hôpital de jour somatique destiné aux patients psychiatriques et aux patients présentant un handicap.

Un GHT qui relève le pari de l’ouverture
Il ne saurait y avoir de stratégie globale sans une approche inclusive et partenariale avec les acteurs-clé du territoire. Avant la fin 2017, deux conventions-cadres majeures seront signées afin d’asseoir les collaborations entre le GHT Paris et, d’une part, l’APHP, et d’autre part la Ville de Paris. D’ores et déjà, le GHT est engagé par exemple aux côtés du Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris dans la prise en charge des patients vieillissants, de l’EHESP pour mener des programmes d’expérimentations de parcours patients et tout récemment des Pompiers de Paris dans le domaine des urgences psychiatriques à domicile.
Au sein du PMP, selon les filières concernées, des partenariats avec de multiples acteurs sont mis en exergue dans les domaines de l’enfance et la petite enfance, du logement, des urgences, des filières des neurosciences (hospitalisation à domicile, neurologie, neuroradiologie interventionnelle, neuro oncologie, médecine légale….), des personnes âgées, de la précarité, d’une meilleure articulation avec le secteur médico-social et social, de la destigmatisation, du handicap psychique, des soins somatiques…

Un GHT tourné vers l’avenir
Le GHT Paris psychiatrie & neurosciences a fait du développement de la recherche un des piliers de sa stratégie médicale, fort de ses relations étroites avec les universités et établissements auxquels il est affilié : Université Paris Descartes, Université Paris Diderot, Institut Pasteur, INSERM, École des Hautes Études en Santé Publique (EHESP), Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM).
Avec 8 services hospitalo-universitaires, ainsi qu’un département d’épidémiologie, il est en capacité d’assurer une diffusion des connaissances et de participer aux découvertes qui façonneront les prises en charge d’avenir dans son domaine. Et ce, aussi bien dans les sciences dites « dures » (addictions, pathologies résistantes, neuro-oncologie, imagerie, entre autres) que dans les sciences sociales, avec des programmes d’éducation à la santé, d’empowerment…La diversification de son offre d’enseignement, l’accueil d’internes et d’externes, le continuum de recherche translationnelle, clinique et paramédicale font partie de ses objectifs naturels.
L’innovation et l’investissement dans les nouvelles technologies de la santé représentent des ambitions convergentes portées par le PMP. La prise de rendez-vous en ligne, les applications mobiles destinées aux professionnels ou aux usagers pour les aider dans le suivi de leur pathologie sont autant de buts prescrits par le GHT Paris dans son programme d’actions. La technologie itinérante pour faciliter le travail de personnels mobiles sur le territoire parisien en fait partie également.

Un GHT attaché aux valeurs d’hospitalité
L’hospitalité est une valeur fondatrice des établissements du GHT et constitutive de l’idée de service public. Elle se matérialise par une politique ambitieuse d’aménagement des espaces, une ouverture culturelle sur la ville et une politique de l’accueil incarnée par l’ensemble des professionnels du GHT Paris ; des « chantiers d’attentions » portés par le laboratoire culture et design du Groupement répondent à cet objectif. L’association permanente et structurante des usagers est aussi préconisée dans le PMP autour de réflexions essentielles telles que la limitation des mesures restrictives de liberté ou encore les pratiques ressenties comme maltraitantes. L’expertise des usagers et des pairs-aidants a ainsi toute sa place dans les différents axes de travail du projet médical et soignant, dans une démarche éthique bénéficiant à l’ensemble du GHT Paris.
La dynamique de rétablissement favorisée par des outils tels que l’Education Thérapeutique du Patient (ETP) ou les programmes de remédiation cognitive et de réhabilitation psycho-sociale est par ailleurs largement abordée dans le PMP et dans son volet soignant.
Une évolution plus globale de la perception des maladies psychiques et des troubles neurologiques reste nécessaire : les propositions du GHT Paris prévoient des actions d’information, de sensibilisation, et de destigmatisation.

L’ensemble de la stratégie du GHT, que ce soit l’évolution des systèmes d’information, les projets architecturaux et patrimoniaux ou encore la réorganisation de ses services logistiques et administratifs, contribue à la mise en œuvre de son projet de santé publique : rapprochement des lieux de soins des lieux de vie, amélioration des parcours de soins, développement de la recherche et maintien des moyens dans les services de soins.

Télécharger le communiqué de presse