Exposition du photoreporter Reza – Fenêtres de l’âme

Exposition réalisée à l’initiative du Pôle 15ème arrondissement de l’hôpital Sainte-Anne.

Du 16 septembre au 6 novembre

Le vendredi 27 octobre prochain ont été organisées une visite guidée de l’exposition « Fenêtre de l’âme », du photojournaliste Reza présentée dans les allées du Centre hospitalier Sainte-Anne ainsi qu’une conférence animées par le photographe.

 UNE RENCONTRE D’ÂMES

L’exposition « Fenêtres de l’Âme », présentée au Centre Hospitalier Sainte-Anne depuis les journées du patrimoine 2017, est avant tout l’histoire d’une rencontre : celle de Reza avec des patients venus découvrir son Rêve d’Humanité – une fresque photographique d’envergure sur les berges de Seine, qui mettait à l’honneur en 2015 les images réalisées par les enfants réfugiés syriens formés grâce au projet Exile Voices mené au Kurdistan irakien.

Plus tard, accompagnés des psychologues et des arts thérapeutes de l’unité, ces mêmes patients adressaient à Reza leur journal, utilisant le langage de l’image pour mettre en mots leur résilience et témoigner de leurs réalités.

A cette occasion, ils l’invitaient à poursuivre la rencontre, et à l’ouvrir au plus grand nombre.

UNE EXPOSITION ENGAGÉE

L’exposition Fenêtre de l’Âme a alors été imaginée par Reza comme le reflet pluriel des visages de notre monde.

Tel un hommage aux parcours singuliers de chaque être ayant foulé le sol de Sainte-Anne, les photographies invitent à une réflexion sur notre Humanité, et nos valeurs communes que sont le dialogue, la dignité́ et la tolérance.

C’est tout l’enjeu de la conférence et du dialogue proposé par Reza aux professionnels du GHT Paris conviés en cette occasion inédite de partage.

Philanthrope, idéaliste, humaniste, architecte de formation et célèbre photojournaliste principalement pour National Geographic, Reza parcourt le monde depuis 30 ans, témoin des guerres et des instants de paix. Plus qu’un photographe, Reza est un homme engagé qui met la formation visuelle informelle des jeunes et des femmes au service d’un monde meilleur. A ce titre, il fonde en 2001 l’ONG Aina en Afghanistan et mène des actions de formation dans le monde, tout en poursuivant ses reportages pour les médias internationaux.

Lire l’article du HuffPost Pourquoi le photojournaliste Reza expose cette photo dans l’enceinte de l’hôpital Sainte-Anne