Centre Hospitalier Sainte Anne – Inauguration du bâtiment Benjamin Ball

Bâtiment historique du Centre Hospitalier Sainte Anne, accueillant les activités d’hospitalisation en psychiatrie adulte et géronto-psychiatrie du 16ème arrondissement, il a été inauguré le jeudi 2 mars en présence de personnalités et professionnels de santé hospitaliers et libéraux.

Le pôle du 16ème arrondissement

Le Pôle dessert un bassin de population de 175 000 habitants dont 19 % est âgé de moins de 20 ans et 22% de plus de 65 ans. Sa file active recense 5300 patients reçus en ambulatoire et près de 800 en hospitalisation complète ou partielle (données 2014). Ainsi sur un territoire vaste, cohérent sur le plan socio démographique, le Pôle offre aux patients des soins coordonnés quelle que soit leur tranche d’âge avec un focus particulier sur la période de l’adolescence et celle du vieillissement.
Le Pôle déploie également une activité spécialisée de recours reconnue dans des domaines variés : Troubles du Spectre Autistique; Dysphories de genre ; Troubles du Comportement Perturbateurs, et s’investit dans l’enseignement et la formation.

Le nouveau bâtiment

L’objectif du projet Benjamin Ball, axé sur l’hospitalisation en psychiatrie adulte et géronto-psychiatrie, est d’améliorer les conditions d’accueil des patients, la qualité de leur prise en charge et les conditions de travail des professionnels.
La rénovation du bâtiment fait partie d’un nouveau projet de pôle dont le fil conducteur est de conforter et d’asseoir le parcours de soins tout au long de la vie.

Au sein du bâtiment Benjamin Ball, le Centre d’Evaluation des Troubles Psychiques et du Vieillissement (CETPV) est une structure ambulatoire intersectorielle dont la vocation est l’expertise diagnostique et thérapeutique de situations géronto-psychiatriques associant à des degrés variables une souffrance psychologique, des modifications comportementales et une plainte intellectuelle.
Il comprend également une unité d’hospitalisation libre de 26 lits (dont 8 chambres à 1 lit et 9 chambres à 2 lits), une unité d’hospitalisation aiguë de 24 lits (dont 5 chambres à 1 lit et 3 chambres sécurisées) et un niveau entier est dédié aux salles d’ergothérapie et de psychomotricité.
Toutes les chambres sont dotées de sanitaires individuels.
Ce dispositif hospitalier de 50 lits sur site s’articule avec deux centres de consultation, un pour le Nord et un pour le Sud de l’arrondissement.

“Depuis sa création, ce bâtiment a accueilli la plupart des psychiatres qui ont marqué la psychiatrie française.” Dr Garnier, chef de pôle du 16ème arrondissement.

Son impact architectural fort en termes de capacités est compensé par le développement des prises en charge au domicile grâce à l’équipe mobile PSYDOM et l’accès rapide et facilité à l’hôpital de jour (USPS).

L’opération et ses chantiers annexes représentent un coût global de 11 millions d’euros.
Sainte-Anne a bénéficié notamment du soutien financier de l’Agence Régionale d’Ile-de-France.

Mettre en œuvre la qualité de l’environnement paysager et architectural et la mise en valeur du patrimoine historique contribuent largement à la qualité de l’accueil et de la prise en charge des patients. Pour Jean-Luc Chassaniol, Directeur du Centre hospitalier Sainte Anne « La qualité d’accueil et de prise en charge des patients et la rénovation de ce pavillon est la preuve d’une psychiatrie moderne et humaine. »
*Benjamin Ball (1833-1893)
Médecin et neurologue français d’origine anglaise, il est donc le premier titulaire de la chaire des maladies mentales à Saint-Anne nommé en 1877 grâce au soutien de son maître et ami Jean-Martin Charcot et membre de l’Académie de médecine.

Télécharger le communiqué de presse